Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cuisine - truc....

Champagne -Ardennes

Publié le par virjaja

Continuons aujourd'hui la ballade gastronomique



ETAPE 2 : CHAMPAGNE - ARDENNES













S'il y a bien une région qui pétille, c'est celle-là.
S'il y a bien un mot qui résonne aux couleus de la fète, c'est celui-là.
S'il y a bien des bulles connues de par le monde entier, ce sont celles de cet endroit-là.

Mais si c'est la production de vin de Champagne qui fut et est la clé de voute de l'économie champenoise, la Champagne, ce n'est pas que cela.









A coté des vignobles s'étendent les champs de colza, de tournesols et de betteraves sucrières produisant le quart du sucre français.

A l'est, la Champagne humide, recouverte d'étangs et de prairies est aussi une terre d'élevage.
Ici, on aime la vie sous toutes ses formes et la cuisine dans tous ses états. Le terroir est si généreux qu'il est illusoire de résumer sa gastronomie, dont les spécialités sont loin de se réduire à une feuille de laitue ou à un poisson poché suivi d'un yaourt nature.
Comme la Marne, la Seine ou encore l'Aube regorgent de poissons.


 Comme les prairies regorgent de bétail et les forets de gibier, les tables abondent de boeufs, de sangliers, de chevreuils, de perdrix sous toutes leurs formes : rotis, en civet, en daube, au genièvre, aux choux ou aux champignons, comme la truffe de Haute-Marne.
Les charcuteries, tripes et boudins perpétuent la tradition , comme en témoigne la fameuse andouillette de Troyes, rendue célèbre lors du couronnement de Louis II.













Comme le pis des vaches regorge de lait, les tables regorgent de fromages dont certains d'A.O.C. comme le chaource et le langres.
Comme les poulaillers regorgent d'oeufs, les tantimolles ou crèpes locales termineront l'assaut du convive, épuisé comme après une journée de campagne en plein vent.
Et enfin, si la table est dressée un 11 mai à Varennes, il y aura une énorme paire de cornes à la porte du restaurant, car à la Saint Gengoulph, patron des cocus, on fait la fète partout dans la ville.



POULET A LA CHAMPENOISE
* un poulet de 1,2kg
* 250g de champignons
* 4 échalotes
*35 cl de champagne
* 3 c. à soupe de crème fraiche
* 500g de petits pois frais
* 70g de beurre, 20g de farine, sel, poivre.
- Faites dorer le poulet coupé en morceaux dans une cocotte avec 20 g de beurre. Ajoutez les échalotes hachées et les champignons.
-Laissez colorer légèrement puis ajoutez le champagne. Salez, poivrez, laissez mijoter 40 mn à couvert.
- Ecrasez a la fourchette le beurre restant et la farine.
-Faites cuire les petits pois a l'anglaise.
- Dès que le poulet es cuit, réservez-le au chaud sur un plat de service.
- Liez la sauce avec le beurre manié et la crème fraiche. Versez les petits pois et les champignons dans le plat et nappez de sauce

BON APPETIT
ET GROS BISOUS

Voir les commentaires

gastronomie des régions : Paris -Ile de France

Publié le par virjaja

coucou tout le monde
une pensée pour le sud, et pour tous les malheureux dehors par ces froids....

Pour qui aime voyager gourmand, une petite ballade dans les "régions gastronomique", et comme dirait Doti, rendont à César...
je rend a l'auteur, un Belge gourmand,M Eric Boschman, la paternité de ces écrits....

première étape : Paris-Ile de France
Royaume de la culture sous toutes ses formes, la région de la capitale fut de tout temps une référence pour la gastronomie et l'art de la table.
cet appétit royal a largement contribué à l'essor de l'agriculture en Ile de France. Les denrés en provenance de toute la région étaient acheminées par route ou par la Seine vers les halles, faisant de Paris dès le XII° siècle le premier lieu de vente de tout ce qui était produit en Ile de France mais aussi en Bourgogne, en Franche-Comté et en Normandie.
La région s'étend de part et d'autre de la Seine, jusqu'a la Normandie à l'ouest et aux limites de la Champagne a l'est.
Si elle possède des terres fertiles et variées, des sols différents allant du sable de Fontainebleau au calcaire des Yvelines, il n'y a malheureusement que la tradition des cultures maraichères et fruitières qui méritent d'etre citées.



 Au rang de fleurons locaux : la champignon de Paris.
champignon de couche cultivé de manière intensive depuis
le XIX° siècle, il est devenu aussi connu que la tour Eiffel
à travers le monde.





L'agneau d'Ile de France, élevé depuis le XVI° siècle dans les bergeries
du chateau de Rambouillet et le boeuf d'Ile de France (natif d'une autre région, mais nourri exclusivement avec des produits locaux), felètent le souci de qualité de la tradition culinaire de l'endroit.












 C'est ici qu'Alexandre Marnier mit au point sa célèbre liqueur
faite d'oranges amères macérés dans du cognac.
Nous étions en 1827 et bien des années plus tard,
le Grand Marnier reste toujours un des plaisir de la table française.











Tout comme le  brie, fromage d'appellation
                                                              d'origine controlée, déja présent sur les foires
                                                              médiévales de Meaux et qui fut le fromage du
                                                              peuple puis celui des rois avant de devenir
                                                              celui de tous les français.














pour finir, une petite recette
PALERON DE BOEUF A LA MOELLE, MACEDOINE DE LEGUMES
recette de Thierry Faucher
* un paleron de boeuf
* 6 os a moelle
* 1 petit céleri
* 3 petits navets
* 4 carottes
* 2 poireaux
* 2 pommes de terre
* 2 oignons; 2 gousses d'ail
* thym, laurier, poivre, sel de Guérande

*Mettre en immersion le paleron dans l'eau, saler, poiver. Faire bouillir puis bien écumer. Ajouter le thym, le laurier et les 2 oignons coupés puis brulés a meme la plaque.
laisser cuire 2h30 puis ajouter tous les légumes, sauf les pommes de terre que l'on intègre 20mn plus tard. Egoutter le tout, vérifier la cuisson et passer le bouillon au chinois.
Laisser refroidir puis couper en petite macédoine les légumes, émincer les poireaux et couper en tranche le paleron.
Chauffer le tout dans un peu de bouillon. Chauffer les os a moelle qui auront été au préalablement blanchis.
Pour le dressage, disposer la tranche de paleron au centre, les légumes autour de l'assiette et sur la viande, l'os en haut de l'assiette. Aroser de bouillon.
Mettre une feuille de laurier et une branche de thym dans l'os, ajouter sel de Guérande et poivre moulu.

---toutes mes excuses, l'image s'est retrouvée en haut, et je ne sais pas comment la remettre!!!!----

JE VOUS FAIS DE GROS BISOUS

LA PROCHAINE FOIS UN TOUR EN CHAMPAGNE.

Voir les commentaires

roses et mandragores

Publié le par virjaja


COUCOU TOUT LE MONDE
POUR NOTRE BLANCHE NEIGE QUI VEUT MANGER DES ORANGES A LA PLACE DES POMMES, LE DICTON DU JOUR :
"HIVER RUDE ET TARDIF REND LE POMMIER PRODUCTIF"....

PETITE HISTOIRE DE LA MANDRAGORE

 Modeste, sans tige, ornée de petites fleurs bleues, la mandragore n'aurait jamais acquis une telle célébrité si elle n'avait possédé une racine épaisse, de plus de 80cm, et ressemblant a un corps humain. Une plante munie d'une telle racine ne pouvai etre que d'origine surnaturelle et seul un initié pouvait se la procurer.
Celui-ci devait diriger ses pas, la nuit venue, à l'endroit de prélidection de la mandragore : gibet ou cimetière. L'ayant repérée grace a ses fruits luminescents, il traçait autour d'elle - afin d'éviter qu'elle ne s'échappe - trois cercles concentriques, puis muni d'une baguette de saule, l'entourait d'une corde relié a un chien noir.
l'animal tirait sur la corde, déterrant ainsi la racine, qui, arrachée, poussait des gémissements.
Devenue alors inoffensive , la mandragore donnait a celui qui la possédait tous les pouvoirs, notament celui de se rendre invisible....







LA ROSE DE PICARDIE

La rose est devenue au fil des ans l'emblème de la Picardie, le symbole de la Paix retrouvée et du renouveau. La chanson "Rose de Picardie" naquit en 1916 de la rencontre d'un soldat britannique et d'une villageaoise de la Somme.
Frappé par le contraste entre les batailles terribles et la vision tranquille de cette femme prenant soins de ses rosiers, le soldat décida d'écrire un poème.
Véritable Hymne a la paix et a l'amour, le texte émut toute une génération.
Quand à la rose, elle fait depuis l'objet d'une culture abondante.






 petite recette
En faisant bouillir des pétales de roses pendant 5 minutes, puis en laissant macérer une heure dans la casserole couverte et retirée du feu, on obtient une lotion qui, mélangée a de la glycérine, donne une crème hydratante, adoucissante et antiseptique, excellente comme après-rasage.
les pétales de roses anciennes, et notament des roses de puteaux, donnent les crèmes les plus parfumées.













JE VOUS FAIT DE GROS BISOUS

Voir les commentaires

douceur violette

Publié le par virjaja

pour finir l'année en douceur, un petit tour du coté des jolies fleurs que sont les timides violettes.

cette ravissante petite fleur est une des premières a apparaitre a la fin de l'hiver.
on la trouve dans les haies, dans les bois, dans les endroits herbeux.
elle est remarquable par son parfum et ses fleurs délicates.

mais elle a d'autre ressources...










bonbons a la violette
récoltez un bol (1/4 de litre) de fleurs de violette non traitées. enlevez les queues et nettoyez-les.
préparez un sirop avec 400g de sucre pour 2 verres d'eau.
laissez refroidir le sirop puis laissez infuser vos violettes dnas le sirop encore tiède pendant une heure.
égouttez les fleurs, attendez 1 à2 h avant de renouveler l'opération 5 ou 6 fois.
concentrez votre sirop entre chaque trempe par quelques minutes d'ébullition.
avant une dernière trempe, cuisez votre sirop de manière à bien l'épaissir. plongez-y une dernière fois vos fleurs, laissez infuser 30 mn, égouttez avant que le sirop se fige et disposez vos violettes confites sur un papier sulfurisé.
saupoudrez-les de sucre glace.

du sucre au gout de violette
il est fugace, ce doux et discret parfum de la violette.
pour faire du sucre a la violette, il suffit de rouler des fleurs fraiches dans du sucre glace, a raison d'une vingtaine pour une petite tasse de sucre.
scellez ce mélange et laissez infuser quelques jours, jusqu'a ce que les fleurs soient cristalisées.
le sucre aura pris le parfum de la violette et vous n'aurez plus qu'à en saupoudrer vos yaourts, salades de fruits ou toute autre préparation sans cuisson, car meme prisonnier du sucre, l'arome de violette est fragile...










liqueur de violette
500g de pétales de violette odorantes
300g de sucre
1litre d'alcool pour fruit à 40°
* lavez les pétales et mettez-les a sécher dur un torchon propre.
* disposez-les dans un bocal en alternant couches de pétales et couches de sucre en poudre.
* fermez le bocal et laissez reposer une semaine à l'obscurité.
* versez l'alcool sur les fleurs, remuez et fermer de nouveau le bocal
* laissez macerer pendant 10 jours.
* filtrez et mettez dans une bouteille.









 

 un remède délicieux
50g de pétales de violette parfumées
1/2 litre d'eau
600g de sucre
le sirop de violette apaise les maux d'estomac, ainsi que la toux.
donnez- en une cuillerée à soupe par jour pour les enfants et jusqu'à 4 pour les adultes.
* faites infuser les pétales de violettes dans l'eau bouillant. laissez à couvert toute une nuit.
*passez dans un linge en exprimant bien le suc, filtrez.
*ajoutez le sucre et faites réduie en sirop à feu doux.
on peut aussi préparer ce sirop en remplaçant le sucre par du miel.







 et pour terminer en beauté
eau de toilette parfumée
faites infuser 20g à 30g de plantes entières (fleurs et feuilles), dans un litre d'eau bouillante pendant 2 ou 3 heures. filtrez et conservez au frais, dans un flacon opaque, à l'abri de la lumière.
cette eau de violette peut etre tamponnée avec un coton sur des petits d'acnée...










et n'oublions pas la petite histoire de la violette !
Sainte Hildegarde la préconisait contre la mélancolie. On l'utilisait jadis contre l'ivresse et les crises d'épilepsie. L'infusion de ses feuilles avec un peu de miel calme la toux. L'industrie utilise sa racine comme fixateur de parfum.

Un bouquet de violette envoyé a une jeune fille est une demande en mariage.

Chez les Orientaux, la violette est l'emblème de la modestie et de la soumission : il est dit que la violette se prosterne devant la rose et penche sa tete par respect.

La violette était la fleur préférée de Napoléon qui en avait fait l'emblème du premier Empire.

MERCI A CELLES ET CEUX QUI AURONT EU LE COURAGE DE TOUT LIRE

GROS BISOUS

Voir les commentaires

<< < 10 11 > >>